Vie & Cancer Partenaires
Bien-être

Bien-être

Trouver la paix en soi, une étape nécessaire pour ensuite être en paix avec les autres. Aujourd’hui, « se faire du bien » est à la fois culpabilisant, et en vogue. Une présentation de différentes voies qui amènent toute à la même destination : le bien-être ou comment être bienveillant avec nous-mêmes.

Vous êtes ici : Accueil > Bien-être

28
juillet
2022
Bien-être

"Le coaching de femmes médecins en burnout réduit de manière significative l'épuisement émotionnel et le syndrome de l'imposteur tout en augmentant l'auto-compassion sur une période de six mois" soutient une étude de l'Université du Colorado. Or des soignants en burn-out signifie un plus haut taux de mortalité pour les patients. Grâce à un programme de coaching, la plus-value pour le bien-être des soignants s'est avérée importante. La chercheuse e coaching n'est pas une thérapie, a-t-elle ajouté. Les chercheuses, Tyra Fainstad et Adrienne Mann, rappellent que le coaching n'est pas une thérapie, mais s'appuie sur l'analyse des perceptions, des croyances et des habitudes pour définir, recadrer et aligner le travail sur les valeurs personnelles. A l'heure de la perte de sens et d'un système hospitalier en crise, on comprend qu'investir dans l'humain est une priorité !

Lire l'article complet...
29
juin
2022
Bien-être

L'Espace Bien-Être L'Essentiel est est né en 2013 à l’initiative du Service d’Onco-hématologie, Radiothérapie et Médecine Nucléaire (SORMN) de la Clinique Sainte-Elisabeth de Namur, sur l’impulsion du Dr Salamon. Plaçant le patient au centre de ses préoccupations, le principal objectif de cette organisation est l’accompagnement des personnes confrontées au cancer. Comme l'explique le Dr Lorraine Donnay : "« Lorsque nous rencontrons les patientes après la fin des traitements et qu’elles sont aptes médicalement à reprendre le travail, … c’est parfois compliqué pour certaines d’entre elles. Comment aborder la reprise du travail ? Quand on voit la patiente, on peut imaginer que la maladie est derrière elle, qu’elle est capable de reprendre sa vie comment avant la maladie. Mais, … c’est sans compter que la personne n’est plus comme avant, des difficultés que l’on ne voit pas forcément sont souvent problématiques : la fatigue, des problèmes de concentration, des soucis de mémoire, la prise de poids … une apparence physique qui a changé."

Lire l'article complet...
15
juin
2022
Bien-être

La revue "Pyscho oncology" a récemment publié la synthèse de 46 études sur l'après cancer qui démontre que la peur de la récidive reste présente chez les anciens patients et peut provoquer un état d'anxiété nécessitant une prise en charge psychologique. Ajoutons aussi les effets secondaires à long termes (fatigue, pertes de mémoire, difficulté de concentration, deuil d'une vie d'avant...) impactant fortement la qualité de vie et pour lesquels le sentiment d'impuissance peut aussi engendrer un état dépressif. L'accompagnement thérapeutique (psychologue, coach...) est une des solutions pour retrouver apaisement, acceptation et mettre à jour les ressources intérieures et extérieures découvertes au cours de l'expérience du cancer.

Lire l'article complet...
10
mai
2022
Bien-être

Opposer les approches médicales occidentales, càd les soins auxquels nous sommes habitués: radiographies, chirurgie, antibiotiques, anti-inflammatoires etc., aux approches plus "orientales", qui associent corps et esprit, a longtemps été un cliché résumé à une dichotomie entre ce qui est "sérieux" et ce qui s'apparenterait presque à du "chamanisme" (notons que la transe cognitive est actuellement étudiée pour ses effets sur la santé mentale aujourd'hui grâce au Pr Steven Laureys). Or, il ne faut pas confondre les thérapies alternatives et complémentaires. Ces dernières ont prouvé leur efficacité dans des études "evidence based" à de nombreux égard, comme l'impact de la relaxation sur le stress, la fatigue, les trouble de la mémoire. 90 % des patients en oncologie ont d'ailleurs recours à cette complémentarité pour améliorer leur qualité de vie. Aujourd'hui, ont voit naître de plus en plus de maison de ressourcement de ce type, d'abord aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, c'est maintenant bien implanté en Belgique également. Les bienfaits sont multiples, mais le défi reste les financements. Voici quelques explications sur le sujet et l'interview de Virginie Fontaine, coordinatrice de l'Espace Bien-Être l'Essentiel à Namur.

Lire l'article complet...
21
février
2022
Bien-être

J'entends beaucoup mes coaché.e.s touché.e.s par le cancer me parler de causes psychologiques : stress, deuil, conflits non résolus... Je ne cache pas que moi-même après mon diagnostic, j'ai été traversée par les mêmes questions. Parce que le cancer nous confronte à notre finitude, il peut être un moteur pour guérir ce qui n'avait pu être soigné, pour rencontrer sa part d'ombre et l'embrasser. Mais ces blessures psychologiques peuvent elles être à l'origine de la maladie ? Anne Brédart, psycho-oncologue à l'Institut Curie a répondu aux questions du Journal des Femmes sur le sujet.

Lire l'article complet...
15
avril
2021
Bien-être

HYPNOSE, TRANSE COGNITIVE, MEDITATION : évaluer l’impact de 3 interventions de groupe sur la qualité de vie de ces patients.

Lire l'article complet...
05
décembre
2020
Bien-être

Le lien entre l'art et la médecine existe depuis bien longtemps. A l'heure où l'art thérapie n'est pas encore officiellement reconnue comme soin de support en Belgique (En France, la première formation initiale en art-thérapie a été créée en 2011 à Paris Cité Sorbonne/Université Paris V),aux Etats-Unis, l'art deviens même une matière à part entière dans le cursus des futurs médecins. Objectif : aiguiser leur sens de l'observation ET développer leur empathie ! A la Dell Medical School (University of Texas), à Yale ou encore à Harvard, les soignants se forment au musée.

Lire l'article complet...
25
mai
2020
Bien-être

En janvier 2020, Travail & cancer ASBL lançait un programme de coaching en ligne via l'appli EMPOWERME pour accompagner les patients dans leur retour au travail après un cancer. Une enquête visant à récolter les besoins de ces patients était ouverte. Plus de 300 personnes ont suivi le programme et répondu aux questions visant à cerner leurs besoins, leur vie après la maladie. Les chiffres sont édifiants. 82 % déclarent ne pas été informés des effets secondaires qui impactent leur qualité de vie, tels que la fatigue et les troubles cognitifs. Mais si les difficultés sont indéniables, ainsi l'est tout autant leur capacité de résilience puisque 88 % d'entre eux disent avoir découvert leurs ressources intérieures et une meilleure connaissance de soi.

Lire l'article complet...
08
mai
2020
Bien-être

Souffrir d'une maladie grave bouleverse la vie dans tous ses aspects. Le Magazine Mieux pour moi a consacré un dossier sur le sujet en interviewant quatre personnes, quatre profils, quatre histoire de traumatisme, mais surtout de renaissance.

Lire l'article complet...
29
avril
2020
Bien-être

Le courant de la psychologie positive a pour ceci d'étonnant qu'au lieu d'étudier les problèmes, il s'attache à étudier ce qui fonctionne. Ainsi, Robert Emmons, professeur de psychologie de l’université de Californie aux États-Unis, a constaté que les gens heureux étaient en général plus reconnaissants et il s'est penché sur les bienfaits de la gratitude. C'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en pratiquant la gratitude qu'on devient plus heureux. Point de miracle là-dedans, juste une propension à poser son attention sur le verre à moitié plein. Les gens heureux n'ont pas moins d'épreuves ou de difficultés dans la vie, ils ont simplement un autre regard sur celle-ci. Une étude a montré que les participants d'un groupe qui pratiquent la gratitude pendant 10 semaines ont déclaré se sentir plus satisfait dans leur vie et plus optimiste qu'avant, étaient plus performant, en meilleure santé et moins à risque de dépression. Alors n'attendez plus, dites merci, vous vous en remercierez !

Lire l'article complet...